NAO : l’UNSA BPCE a signé pour une belle avancée

, par  UNSA BPCE

Dans notre tract du 23 avril (celui d’Astérix...) nous dénoncions les "mesurettes" proposées par la direction. Auparavant (dans un message envoyé le 11 avril), nos délégués syndicaux avaient demandé à la direction une mesure forte, en complément de ses propositions.

La direction est finalement revenue vers nous avec des propositions revues à la hausse le 24 avril ... et surtout le 2 mai avec une réponse favorable à une demande que seule l’UNSA BPCE avait formulée.

En effet, seule l’UNSA BPCE avait demandé une augmentation de la subvention allouée au CSE !

Fixée depuis l’origine de BPCE SA à 1,40% de la masse salariale, cette subvention avait ces dernières années subi elle aussi les effets de l’inflation, notamment sur les voyages, avec le contrecoup de la crise sanitaire.

L’UNSA BPCE, qui gère les activités sociales et cultuelles du CSE depuis de nombreuses années, a attiré l’attention de la direction sur ce point, en demandant une revalorisation de cette subvention dans le cadre des NAO. Car ces activités représentent du pouvoir d’achat pour les salariés ! Et nous avons été entendus, avec une augmentation de 1,40% à 1,50% (+ 7,1%) de cette subvention. Précision : il ne s’agit pas d’une augmentation ponctuelle mais d’une augmentation pérenne car le droit du travail ne permet pas la baisse d’une subvention du CSE. Quant au montant que cela représente, sachez qu’en année pleine, nous pourrions avec cette seule augmentation quasiment doubler l’offre du CSE en matière de locations !

En plus de cette avancée, la direction a fait des efforts en améliorant ses propositions initiales :
-  augmentation du titre restaurant de 9,80 € à 11 €, avec prise en charge par l’employeur de 60% (contre 55,1% aujourd’hui) ;
-  augmentation de la subvention denrée de 2,57 € à 2,97 € (+ 15,7% ) pour les non cadres ;
-  et pour les cadres, introduction d’une subvention denrée de 1 € ;

A cela s’ajoutent :
-  la prise en charge employeur sur les 700 € de CESU à 60%, contre 50% aujourd’hui ;
-  le forfait mobilité douce (vélo, vélo électrique, trottinette électrique, personnel ou en location…) de 100 € par an dans la limite de 800 € en cas de cumul avec le remboursement d’un abonnement de transports en commun ; 200 € par an en l’absence d’abonnement de transports en commun ; sur la base d’une déclaration sur l’honneur ;

Et cerise sur le gâteau, pour revenir aux activités sociales et culturelles du CSE, la direction versera une subvention exceptionnelle de 50 K€ pour contribuer à l’achat de billets pour les JO de Paris 2024 pour les salariés !

Si on considère les mesures prises en début d’année au niveau de la Communauté (+1,3% sur les salaires inférieurs à 100 K€ et une Prime de Partage de la Valeur de
1 000 € pour les salaires inférieurs à 80 K€), l’UNSA BPCE a considéré le "package" pour 2024 comme acceptable et a donc signé ces NAO.

Article rédigé par Didier GIRAUD
JPEG

Navigation

AgendaTous les événements

juin 2024 :

Rien pour ce mois

mai 2024 | juillet 2024

Sites favoris Tous les sites

3 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves