Et pendant ce temps, les négociations sur le pouvoir d’achat... ?

, par  UNSA BPCE

Là où d’autres grands établissements bancaires mutualistes ont su accorder à leurs salariés des augmentations générales au mois de juillet, nous sommes toujours en attente de la première réunion de négociation pour BPCE SA, reportée et désormais prévue fin septembre. Mais on comprend aujourd’hui que notre dirigeant avait d’autres priorités.

Pour l’instant, donc, les négociations se terminent (enfin !) dans les branches et au niveau de la Communauté. La tendance qui s’en dégage n’est guère encourageante...

Aux dernières nouvelles, la proposition de la direction pour la Communauté était la suivante :

- une Prime de Partage de la Valeur de 1 300€ pour tous les salariés jusqu’à 100 000€ de rémunération brute versée sur les 12 derniers mois (y compris : prime, variable, compléments familiaux, …). Cette prime serait versée en octobre.
- une Augmentation Générale avec une enveloppe globale de 2,35% sur les salaires jusqu’à 70000€ dont 3% pour les salaires jusqu’à 30 000€, donc moins de 2,35% pour les salaires compris entre 30 001€ et 70 000€. Et ce, avec effet au 1er janvier 2023 !

On verra comment cette négociation aboutira (ou pas)... Mais en l’état, ce n’est absolument pas satisfaisant pour les salariés de BPCE SA. Les 100 000 € de plafond pour bénéficier de la prime sont de la poudre aux yeux puisque ce montant inclut la rémunération fixe et variable (dont l’intéressement) ! Quant au plafond de 70 000 € pour l’augmentation générale, il exclurait plus de la moitié des salariés de BPCE SA !

S’agissant de la branche Banque Populaire, la direction a eu l’intelligence de renvoyer, pour partie, la négociation au niveau local. Il serait temps qu’elle procède de même pour BPCE SA, afin de tenir compte de ses spécificités d’organe central du Groupe.

Navigation

AgendaTous les événements

décembre 2022 :

Rien pour ce mois

novembre 2022 | janvier 2023

Sites favoris Tous les sites

3 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves