Dites adieu aux badgeuses !

, par  UNSA BPCE

Les badgeuses vont être supprimées (bon débarras !) et désormais il suffira de déclarer sa présence (sur site ou à distance) une fois par jour pour les salariés au forfait jour.
Nous avions interrogé bon nombre de technicien(nes) avant de formuler cette revendication et une très grande majorité ayant estimé que le badgeage était pour eux un dispositif protecteur, nous n’avions pas demandé de modification et donc, pour eux, rien ne change.

Décryptage ci-dessous d’une décision dont la véritable histoire n’est pas si simple qu’il y paraît...

Merci aux apprentis sorciers : c’était le titre (ironique) d’un chapitre de notre tract du 2 septembre 2014 ! A cette époque-là, la mission AQR (Asset Quality Review), la première du genre, avait généré une importante charge de travail pour certains collaborateurs, afin de satisfaire aux exigences de la BCE. Des organisations syndicales minoritaires avaient alors saisi l’Inspection du Travail, une démarche que l’UNSA BPCE avait choisi de ne pas suivre, préférant entamer un dialogue afin d’aboutir à des mesures d’accompagnement de cette mission et des compensations financières. Ces organisations syndicales avaient néanmoins obtenu gain de cause auprès de l’Inspection du Travail, ce qui s’était traduit à l’époque par la condamnation de BPCE à une amende, au motif du non-respect des temps de repos.

En guise de représailles, le DRH de l’époque avait répliqué que puisqu’il fallait mesurer les temps de repos, les cadres allaient désormais badger deux fois par jour… une mesure évidemment très mal vécue par une population par définition autonome et donc peu habituée à compter ses heures.

Ayant fait le constat que ce « badgeage » ne servait à rien, et n’avait plus guère de sens dans un contexte de travail hybride, l’UNSA BPCE a demandé sa suppression (sauf bien entendu pour les non-cadres, pour lesquel(le)s ce dispositif est protecteur). Un constat partagé par la direction, qui a accepté de revenir à l‘ancienne pratique, ce qui constitue un allègement bienvenu au moment où de nouvelles contraintes vont apparaître avec des outils tels qu’Anywhere, dans le cadre de la mise en œuvre du travail hybride.

Et ce n’est peut-être pas terminé car il n’est pas exclu qu’à l’usage, d’ici un an ou deux, cette notion de badgeage soit purement et simplement abandonnée !

Navigation

AgendaTous les événements

octobre 2021 :

Rien pour ce mois

septembre 2021 | novembre 2021

Sites favoris Tous les sites

3 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves