NAO 2023 : les demandes de l’UNSA BPCE

, par  UNSA BPCE

Comme chaque année, les Négociations Annuelles Obligatoires ont débuté en décembre.
Comme chaque année ? Pas tout à fait, puisque un accord au sein de la Communauté a déjà fixé l’augmentation générale pour 2023...
Mais, l’UNSA BPCE ne se résigne pas, à la différence d’autres organisations syndicales, à se contenter des 2,5% obtenus (pour les salaires inférieurs à 80 K€) au niveau communautaire.

L’UNSA BPCE demande avant tout que ces NAO se déroulent au niveau de notre entreprise, de manière loyale, et non au niveau communautaire, les accords signés au niveau de la communauté devant constituer une base minimum pour tous les salariés de la communauté. Les négociations sur les salaires doivent en effet tenir compte des spécificités de la structure des rémunérations de BPCE SA, et non pas de celles d’entités constituées principalement de téléconseillers situés en province, dont les salaires n’ont rien de commun avec ceux de l’organe central du Groupe.
La limite de salaire imposée chaque année pour bénéficier d’une augmentation générale est donc fort préjudiciable aux salariés de BPCE SA.

L’UNSA réitère donc sa demande d’une augmentation générale de 5% pour tenir compte de l’inflation subie en 2022 et en 2023, à laquelle l’augmentation accordée au niveau communautaire ne répond que très partiellement.

L’UNSA BPCE demande notamment que la situation des personnes dont les salaires sont supérieurs à 70 K€, systématiquement exclus des augmentations générales des années précédentes, et n’ayant bénéficié d’aucune augmentation individuelle, soit examinée en vue d’une mesure significative de rattrapage.

L’UNSA BPCE demande également :
• une augmentation de la subvention versée pour les activités sociales et culturelles du CSE pour tenir compte de l’inflation ;
• la prise en charge des augmentations des cotisations Mutuelle et Prévoyance ;
• Une hausse de la participation transport de l’employeur à 75% Paris/Province ;
• une augmentation du forfait télétravail de 22 à 25 € pour tenir compte (entre autres choses) de l’augmentation du coût de l’énergie
• une hausse de la participation repas pour faire suite à l’augmentation des tarifs de la restauration dans les tours ;
• la prolongation au-delà de 3 ans du dispositif de compensation "P+I" pour les salariés transférés de Natixis ;
• l’intégration de la part variable au salaire fixe pour les salariés des classifications J et K qui le souhaiteraient ;
• le report en 2023 du montant non consommé de l’enveloppe dédiée à l’égalité professionnelle femmes / hommes ;
• une revalorisation de l’abondement de 2 500 à 3 400 €.

Pour la première fois, l’UNSA BPCE demande une augmentation de la subvention versée aux oeuvres sociales du CSE. Pourquoi ? Pour plusieurs raisons :
- le taux de 1,40% (de la masse salariale) est inchangé depuis la création de BPCE SA en 2009... il y a 14 ans, donc !
- l’inflation touche les activités sociales et culturelles comme les autres activités ; le prix des spectacles, des musées, des billets de cinéma, des activités sportives, des locations, des colonies de vacances, etc... augmentent de la même manière que les prix des autres biens et services ;
- la hausse récente des prix est encore plus forte dans le domaine des voyages, avec la hausse des prix des carburants, de la situation financière de certains acteurs du tourisme, ainsi que du fait de la forte demande post-covid ;
- en l’absence de mesures salariales à la hauteur de l’inflation, de nombreux salariés ont davantage tendance à "optimiser" les prestations du CSE, ce qui se traduit par des consommations accrues.
Si l’augmentation de la masse salariale suivait l’inflation, à effectif constant, cela se retrouverait dans la subvention versée au CSE. Malheureusement, c’est loin d’être le cas !
Pour toutes ces raisons, une augmentation de la subvention versée au CSE est nécessaire aujourd’hui pour maintenir un niveau satisfaisant de prestations pour les salariés.

Navigation

AgendaTous les événements

mars 2024 :

Rien pour ce mois

février 2024 | avril 2024

Sites favoris Tous les sites

3 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves