Nouvelles avancées obtenues par l’UNSA BPCE

, par  UNSA BPCE

Il est toujours utile de le rappeler : aucun accord ne peut être signé à BPCE SA sans l’UNSA BPCE.

Nous venons de signer l’accord NAO 2023, qui va permettre d’obtenir un certain nombre d’avancées, complétant l’accord NAO signé au niveau communautaire en fin d’année dernière.

L’accord signé au niveau de la communauté fin 2022 a permis d’obtenir :

-  une prime de partage de la valeur (PPV) de 1 500 € versée en octobre 2022 pour les salaires inférieurs à 100 K€
-  une revalorisation salariale de 2,5%, pour les salaires inférieurs à 80 K€, avec un plancher de 750 € et un plafond de 1 500 €, prenant effet au 1er janvier 2023

L’UNSA BPCE n’était pas favorable à la signature de cet accord communautaire dans la mesure où il aurait à notre avis été possible d’obtenir mieux avec une négociation locale. Cet accord ayant néanmoins été signé, nous devons faire preuve de pragmatisme, les jeux étant faits pour ce qui concerne les salaires. L’enjeu des NAO locales, dans ce texte, était de négocier des mesures de complément.

L’accord que nous avons signé comporte les mesures suivantes :
-  une augmentation de 1 € (de 8,80 à 9,80) du titre restaurant, intégralement prise en charge par l’employeur (la part salarié restant donc de 4,40 €) ;
-  une augmentation de 10% à 14,2% du complément de prime de transport pour les abonnements aux transports en commun, quelle que soit la situation géographique (il s’ajoute donc à ce qui est déjà pris en charge, qu’il s’agisse d’abonnements Navigo, d’abonnements spéciaux ou grandes lignes) ; Pourquoi 4,2% de plus ? Parce que cela permet d’absorber la hausse du Pass Navigo ;
-  pour les salariés n’utilisant pas les transports en commun, la prise en charge par l’employeur, à hauteur de 80 % et dans la limite de 30€ par an, de tout abonnement annuel relatif à l’utilisation d’un service public de vélo ;

Par ailleurs, une augmentation de l’indemnité de télétravail sera examinée au niveau de la Communauté (l’accord de télétravail étant un accord communautaire).

Deux autres points, correspondant à des demandes de l’UNSA BPCE seule, ont reçu une réponse positive :
-  l’augmentation de la prise en charge par l’employeur de la mutuelle fera l’objet d’une négociation, là aussi au niveau de la Communauté ;
-  pour les salariés exclus de l’augmentation de 2,5% et n’ayant pas été augmentés depuis 5 ans ou plus, examen de leur situation par la DRH et leur hiérarchie. Une enveloppe budgétaire spécifique sera allouée. Pour les collaborateurs qui ne seraient pas augmentés à la suite à cette analyse, leur situation sera de nouveau analysée en vue d’une mesure d’augmentation individuelle lors de l’atteinte du niveau de performance attendu à l’issue d’un plan d’action à moyen terme (de l’ordre de 6 mois) à déterminer avec leur manager dans les jours qui viennent.

En conclusion, même si les avancées proposées peuvent sembler mineures, elles complètent selon nous (les délégués syndicaux) de manière significative l’accord NAO Communauté.
Un certain nombre des personnes exclues de cet accord devraient voir leur situation enfin revue (ce qui est une de nos revendications depuis plusieurs années), et les autres mesures bénéficieront au plus grand nombre des salariés. Par ailleurs, nous sommes relativement confiants sur l’issue des négociations à venir sur l’indemnité de télétravail et la part employeur sur la mutuelle.

Navigation

AgendaTous les événements

mars 2024 :

Rien pour ce mois

février 2024 | avril 2024

Sites favoris Tous les sites

3 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves