NAO 2022 : les revendications de l’UNSA BPCE

, par  UNSA BPCE

Les Négociations Annuelles Obligatoires ont commencé. Dans le Groupe, les jeux sont faits ou sont sur le point de l’être. Il reste toutefois la Communauté BPCE (réunion prévue fin janvier) et BPCE SA, qui fait partie de la Communauté, ce qui n’exclue pas des NAO locales.

Vous trouverez ci-dessous les demandes de l’UNSA (dont la première a été formulée en intersyndicale avec les trois autres organisations syndicales représentatives de BPCE).

Mesures demandées en intersyndicale :
1. Revalorisation revendication de 3,2% d’augmentation collective sans plafond et une réévaluation de l’indemnité mensuelle de télétravail à 50 €/mois.

Autres mesures demandées par l’UNSA BPCE :
2. Augmentations individuelles : montant minimal d’augmentation du salaire de base lors d’un passage au statut cadre 1800€.
3. Etude des cas des salariés n’ayant eu aucune augmentation indioviduelle depuis 4 ans en ayant des garanties de l’analyse justifiée du pourquoi et explication formalisée au salarié lors de l’entretien annuel.
4. Restitution aux salariés des décisions d’augmentation individuelle par le manager au salarié quel que soit la décision.
5. Paiement de jour de CET : 10j max (stock à fin 2021).
6. Revalorisation des CESU : passer l’enveloppe à 800€ avec 60% de la part patronal.
7. Augmentation de la contribution employeur aux titres restaurants pour atteindre la limite légale d’exonération de 2021.
8. Revalorisation de la subvention de la restauration d’entreprise à partir d’éléments chiffrés avec les impacts liés aux tours DUO notamment (cohérence avec la pratique sur tous les restaurants du site). Engagement à négocier.
9. Pour les classe J : possibilité d’intégration du variable dans la rémunération fixe, sur la base du volontariat.
10. Ouverture d’une négociation sur le don de jour.
11. Ouverture d’une négociation sur les astreintes.
12. Etudier la faisabilité de mettre en place un dispositif Congés solidaires (en partenariat avec Planète Urgence).
13. Réponse motivée sur l’acceptation ou non par rapport à chacune des propositions syndicales dans le cadre des NAO.

L’UNSA demandes que les mesures apportées par les NAO tant BPCE SA que celles issues de la négociation communauté, quel que soit le calendrier d’application, profitent aux salariés concernés par les projets pléiades et Hermès.

Le niveau élevé d’augmentation collective demandée en intersyndicale résulte de plusieurs facteurs :
- la forte poussée d’inflation constatée en 2021 (2,8%), qui concerne tous les salariés, quel que soit le niveau de leur salaire ; cette poussée devrait se poursuivre, voire s’accentuer, en 2022 avec notamment des fortes hausses des prix de l’énergie.
- des économies réalisées grâce au flex office dans le cadre du nouveau Schéma Directeur Immobilier qui seront pérennes et récurrentes, et doivent donc être partagées avec les salariés sous forme d’une augmentation de salaire, et non pas d’une prime ponctuelle, quelle qu’en soit la forme.
- des résultats du Groupe qui s’annoncent historiques et témoignent de l’engagement des salariés en période de crise sanitaire, d’ailleurs souvent saluée par Laurent Mignon.

Navigation

AgendaTous les événements

août 2022 :

Rien pour ce mois

juillet 2022 | septembre 2022

Sites favoris Tous les sites

3 sites référencés dans ce secteur

Brèves Toutes les brèves